Sûreté

Sûreté hydraulique

Synthèse 2013 de l’Inspecteur de la sûreté hydraulique

Les indicateurs de sûreté montrent la forte progression de la Division production ingénierie hydraulique (DPIH) d'EDF dans les années passées et soulignent la constance de son action. Mais la progression s’atténue en 2013. En particulier, les signes d’une diminution localisée d’exigence dans l’analyse et le suivi des actions suite à un événement significatif de sûreté hydraulique (ESSH) se confirment.

Trois priorités d'attention sont à retenir

Mieux concevoir et mieux tirer profit du retour d’expérience (REX)

  1. Mieux structurer et piloter le REX pour garantir des actions réactives et transversales au niveau du parc. Mieux utiliser les données recueillies pour en déduire des actions d’amélioration
  2. Élargir à la maintenance la base de détection des précurseurs de sûreté avec un système de traitement des écarts
  3. Retrouver rapidement, dans les équipes opérationnelles où cela est nécessaire, le niveau attendu d’analyse, de suivi et de réalisation des actions suite à un ESSH

Renforcer les lignes de défense de sûreté

  1. Compléter le gréement et l’accompagnement en compétence de la filière Mission des risques opérationnels, dans les unités
  2. Piloter de manière plus intensive et différenciée la démarche relative aux ouvrages et matériels importants pour la sûreté :
    - soigner le passage des étapes clés en commun entre unités d’ingénierie et de production et définir les responsabilités lors de la requalification
    - définir les exigences attendues des prestataires
    - compléter la démarche par une approche adaptée aux études et analyses de l’ingénierie.
  3. Maintenir la cadence d’avancement du programme IPHE-S, finaliser SuperHydro, assurer le suivi des DMP patrimoine en se mobilisant pour maintenir la force de cette ligne de défense

Gagner en méthodes et en compétences

  1. Piloter avec attention le déploiement des méthodes de fiabilisation des interventions
  2. Renforcer l’appui de la filière RH à la ligne managériale pour répondre aux besoins de sûreté du domaine compétences :
    - anticiper le renouvellement quantitatif et qualitatif des compétences et apporter un soutien aux équipes en situation de fragilité
    - suivre, évaluer et valoriser les formations déployées localement et les faire bénéficier d’appuis analogues à ceux du dispositif QUART’eau.
  3. Renforcer la filière RH pour lui permettre d’apporter méthode et soutien à la filière managériale en cohérence avec l’importance du renouvellement des compétences

Télécharger le Rapport 2013 de l’Inspecteur de la sûreté hydraulique (3.99 Mo)