Politique DD

Politique développement durable

Organisation de la démarche

Pilotage de la politique de développement durable
  1. La Direction du développement durable suscite, coordonne et accompagne les actions des entités du Groupe et en assure le reporting

Elle a défini trois grands axes d’action : le dialogue avec les parties prenantes, l’accompagnement du développement durable dans les projets et le management du développement durable (animation Groupe).

Elle participe au criblage des projets qui sont présentés au Comité des engagements du Comité exécutif Groupe (CECEG). Les projets d’investissements les plus importants du Groupe sont soumis, avant leur examen en CECEG, à une évaluation de la Direction du développement durable au regard de leur exposition aux risques de « non-réalisation d’engagements de développement durable ».

  1. Le Comité développement durable Groupe assure et coordonne la réalisation de la politique du Groupe. Il réunit trois fois par an les responsables du développement durable des principales sociétés et directions du Groupe. Il pilote le système de management environnemental (SME) et le reporting extra-financier, ainsi que des dossiers spécifiques comme le suivi de la réglementation sur les quotas de CO2.
  2. En 2013, il s’est réuni 3 fois pour travailler sur les adaptations à apporter à l’actuelle politique développement durable du Groupe au regard des nouveaux enjeux, partager le développement des engagements responsabilité d’entreprise du Groupe, suivre l’avancement du déploiement de la charte éthique Groupe, engager une réflexion sur la ressource « eau » et les engagements que EDF a pris dans ce domaine, et débattre du développement d’une politique biomasse durable.

Le système de management environnemental (SME)

Le groupe EDF est certifié ISO 14001 depuis 2002. Cette certification a été renouvelée pour la 4ème fois en juin 2014 (renouvellement qui a lieu tous les trois ans). La Direction du Développement Durable, chargée de l'animation globale du SME, coordonne l'ensemble des démarches de certification des directions et sociétés du Groupe.

Le Groupe a fait le choix de certifications locales inclues dans une certification globale. Le périmètre de la certification du Groupe est l'un des plus larges du monde : il englobe toutes les unités d'EDF (SA) ainsi que de nombreuses filiales : ERDF, Groupe TIRU, Electricité de Strasbourg, EDF Energy, EDF Trading, EDF Polska, BERt, EDF Demasz, EDF Fenice, Sloe Centrale, EDF Norte Fluminense, etc.

  1. En 2013, le périmètre certifié représente 95% du chiffre d’affaires consolidé d’EDF, de ses filiales et participations.
  2. En 2014, l’ensemble des activités d’Edison, celles d’EDF Luminus et d’EDF EnR Solaire sont entrées dans le certificat du Groupe

Télécharger la certification ISO 14001 du groupe EDF (1.62 Mo)

Le SME déployé dans toutes les entités, ordonne les actions, objectifs et indicateurs selon les engagements du Groupe. Il couvre toutes les activités (production, réseaux, commerce). Un Directoire et des groupes thématiques en assurent l’animation.

Il fonctionne selon le principe de subsidiarité.

  1. Un SME pour l’ensemble du Groupe puis un SME par société, avec un emboîtement de SME partant du niveau le plus opérationnel (sites de production par exemple)
  2. Chaque métier définit son organisation, les responsabilités et autorités associées ainsi que les actions à mener
  3. Chaque entité est responsable de ses écarts et des actions correctives à mener
  4. Des indicateurs ont été sélectionnés : réduction des émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre, valorisation des déchets, etc.
  5. Des revues de performance sont organisées
  6. Les écarts les plus importants remontent au Directoire

 

Organisation du système de management environnemental du groupe EDF

Lors de la revue annuelle du SME en juin 2013, le Comité développement durable Groupe a défini les grandes orientations suivantes.
- Continuer l’intégration des sociétés certifiées dans le certificat ISO 14001 Groupe
- Mettre en œuvre les engagements du Groupe dans le domaine de l’eau avec le support d’un groupe de travail international opérationnel depuis octobre 2013
- Présenter aux instances décisionnelles du Groupe une analyse de la thématique eau pour en comprendre les risques et les opportunités
- Analyser l’approche de chaque entité du Groupe face à la directive européenne REACH

Conclusions de l’audit AFNOR sur la certification ISO 14001 d’EDF

A la suite de trois journées d’audit, l’AFNOR a livré son verdict : pas une seule non-conformité et tous les points sensibles relevés en 2012 ont été pris en considération. Les auditeurs de l'AFNOR ont relevé qu'une étape significative avait été franchie dans l'animation du Système de management environnemental d'EDF et souligné l'amélioration de son niveau de maturité. Ils constatent qu'EDF a renforcé sa veille réglementaire, lui permettant ainsi de caractériser plus finement ses enjeux environnementaux et de mieux s'adapter aux évolutions législatives. Ils relèvent également la mise en place de dispositifs plus robustes pour écouter, voire prendre en compte, les attentes des parties prenantes externes comme internes de l'entreprise et signalent que les fonctions dites « supports » (formation, reporting, communication) s'intègrent désormais mieux au processus général tel que le recommande la norme.
Enfin l’audit souligne la très forte capacité d'EDF à mettre en place et à animer des réseaux d'échanges et de partages de bonnes pratiques, qui portent leurs fruits et qui essaiment. Le cas par exemple du travail engagé autour de la réduction, à leur source, des déchets conventionnels.
Quelques pistes de progrès ont été identifiées et proposées par les auditeurs : EDF doit rendre plus lisibles ses engagements et objectifs pris dans ses différentes politiques et chartes de progrès. L’entreprise doit mieux expliciter ses priorités environnementales à ses parties prenantes, investisseurs comme fournisseurs, actionnaires comme partenaires. Autre piste d'amélioration : renforcer le pilotage du SME au niveau du Groupe et l'amener à un niveau aussi mature que celui d'EDF maison mère. Enfin, réfléchir à la mise en place d'indicateurs permettant de mesurer la performance et l'efficacité des actions déployées dans le cadre du SME.

Programme de management environnemental (PME) en France
  1. EDF a structuré son approche dans un PME. Objectif : consolider les actions environnementales pour atteindre les objectifs de la politique de développement durable d’EDF.

Le PME est actualisé tous les ans et validé en Directoire environnement.

Actions 2013 les plus significatives identifiées dans le cadre du PME.

  1. Poursuivre la réduction des émissions de CO2 du Groupe par l'amélioration de la disponibilité du parc nucléaire et par l'adaptation de son mix énergétique (développement des énergies renouvelables et mise en service de nouvelles unités de production notamment des cycles combinés à gaz)
  2. Intégrer les exigences des nouveaux textes réglementaires dans les métiers (EPR, arrêté INB, …)
  3. Maîtriser la gestion des déchets radioactifs sans incident et respecter les autorisations de rejets
  4. Poursuivre la réalisation des guides biodiversité et préparer l’entrée à la Stratégie Nationale Biodiversité Française
  5. Améliorer la gestion et la valorisation des déchets conventionnels, notamment la réduction à la source des déchets de chantier
  6. Passer au crible des critères de développement durable les projets d’investissement de développement et de maintenance des installations industrielles
  7. Maintenir le bon niveau de sensibilisation du management et des salariés (communication et formation)
  8. Mieux valoriser les efforts des salariés à l’atteinte des résultats
  9. Améliorer encore l’organisation assurant la conformité réglementaire des activités (rénovation de l’outil de veille)

 

  1. ERDF a revu entièrement son SME en 2013, déjà notifié comme performant en 2012. Cette refonte a permis de revisiter toutes les grilles de conformité réglementaire et refaire un portage auprès des utilisateurs locaux.

Le programme de management de l’environnement d’EDRDF oriente les unités sur les objectifs suivants :

  1. Diminuer les pertes du réseau par installation de transformateurs à pertes réduites
  2. Diminuer les consommations de carburant des véhicules thermiques
  3. Diminuer les émissions de SF6
  4. Acquérir des véhicules électriques
  5. Valoriser les déchets comme matière
  6. Résorber les PCB
  7. Protéger la biodiversité