Parties prenantes

Modalités du dialogue avec les parties prenantes

Les parties prenantes du groupe EDF

Le métier du groupe EDF est un métier d’intérêt public. Le Groupe fournit un bien essentiel à la vie moderne, à la santé et au bien-être des consommateurs, à la performance des entreprises. Il est, par nature, en lien direct et constant avec la société. Ses choix industriels ont des conséquences sur le niveau de vie des personnes et sur le degré d’autonomie énergétique des régions et des pays où il opère.

Au-delà de ses personnels, ses clients et ses fournisseurs, parties prenantes naturelles de toute entreprise, il doit dialoguer avec les pouvoirs publics locaux, nationaux et supranationaux, travailler avec les ONG pour minimiser ou compenser les impacts de son activité sur l’environnement.

De la qualité de ce dialogue avec toutes ses parties prenantes dépendent largement la réussite de sa politique de développement durable et la performance même du Groupe.

Cartographie des parties prenantes du Groupe
Engagements publics du groupe EDF

Le Groupe a pris des engagements publics dont les plus récents sont :

  1. En 2013, des Engagements de responsabilité d’entreprise, parmi lesquels celui de favoriser la transparence et le dialogue sur les sujets sensibles. A ce titre, le Groupe s’engage à ce que huit de ses sociétés aient établi un dialogue formalisé avec leurs parties prenantes à fin 2015.
    1. En 2013, EDF, EDF Energy et Edison disposent d’un espace de dialogue formalisé
  2. Le 22 mars 2013 le Président du groupe EDF a signé avec quatre autres CEO de grandes compagnies mondiales - AEP, CLP Holdings, Eskom Holdings et Statkraft - une lettre ouverte sur le rôle essentiel de l'électricité dans un développement conciliant économie, inclusion sociale et respect de l'environnement. Une initiative du groupe des électriciens du World Business Council for Sustainable Development (WBCSD) auquel EDF participe depuis 2002.
    1. Alors que 1,3 milliard de personnes dans le monde n'ont pas accès à l'électricité, les cinq signataires développent une vision partagée sur le triple défi des électriciens :
      - produire et transporter une électricité rentable, fiable et disponible au service du développement économique
      - développer la production d'énergie en utilisant dans chaque pays des mix énergétiques garantissant sécurité et respect de l'environnement
      - assurer l'accès à l'énergie à des prix abordables pour contribuer au développement social.
    2. Les cinq CEO soulignent la nécessité de politiques publiques en faveur de technologies à faible émission de carbone et proposent que « l'accès à une énergie durable pour tous » figure parmi les nouveaux objectifs du millénaire pour le développement post-2015 de l'ONU
Principes de fonctionnement : subsidiarité

Chaque société du Groupe dialogue avec ses parties prenantes selon les modalités qui lui sont propres. Ce dialogue s’organise selon 5 axes :

  1. la concertation de proximité autour des sites de production et pour les nouveaux projets
  2. les relations avec les clients, fournisseurs, partenaires sectoriels, associations socio-professionnelles, collectivités publiques et institutions nationales et internationales
  3. les partenariats opérationnels avec les ONG et le monde universitaire
  4. la réunion d’experts ou de personnalités dans des conseils ou panels indépendants apportant au Groupe un éclairage critique externe
  5. la sensibilisation/formation de publics notamment jeunes aux enjeux de l'énergie et du développement durable.