Ressources Humaines

Santé, sécurité et qualité de vie au travail

La santé - sécurité dans les sociétés du Groupe

EDF en France
  1. Dans le domaine de la santé, les médecins du travail bénéficient d’actions d’information régulières. Chaque mois, un thème prévention axé sur une pathologie particulière (troubles du sommeil, cancer, accidents domestiques, etc.) fait l’objet d’un dossier et d’outils de communication.
  2. La direction Production et Ingénierie a établi un Projet Sécurité qui renforce l'implication des managers dans tous les métiers et unités. Chaque division déploie un plan d’action spécifique à son activité.
    1. Chaque réunion de direction commence par un point sécurité
    2. Toutes les divisions (Nucléaire, Thermique, Hydraulique, Ingénierie) ont leur réseau de préventeurs
    3. Tous les accidents, presque-accidents et situations dangereuses font l’objet d’analyses suivies de plans d'actions
    4. La DPI déploie un programme national Sécurité des Prestataires
    5. Les centrales nucléaires mènent des plans d'actions particuliers avec suivi du nombre de blessés, pour certains risques: levage, travaux en hauteur, risque électrique. Premiers résultats : baisse du nombre de blessés lié aux travaux en hauteur, stabilité à un faible niveau du nombre d'électrisations, stabilité du nombre d'accidents de levage
      - La production nucléaire relève une forte baisse du taux de fréquence des accidents de prestataires (3,7 vs 4,2 en 2012)
      - Dans l’ingénierie nucléaire, l’augmentation des activités et leur complexité, en partie liée à l’intensification des travaux de maintenance et aux travaux post-Fukushima, a entraîné une dégradation de la sécurité, notamment pour les prestataires, le taux global de fréquence avec arrêt passant de 2,93 à 3,93 entre 2012 et 2013 (2 pour les salariés EDF). Deux accidents mortels sont survenus à Cattenom. La direction a intensifié la prévention, accéléré l’intégration de la sécurité à la conception des interventions, mobilisé les prestataires
      - Dans l’hydraulique, on déplore un accident mortel sur le chantier de Gavet
  3. La direction Commerce déploie depuis mi-2012 sa politique 100% Prévention en s'appuyant sur un réseau des préventeurs, la DRH et les managers. Ce déploiement est intégré aux contrats d’objectifs des entités opérationnelles.
    1. Un suivi mensuel des accidents du travail est réalisé et diffusé à la filière RH et au Comité de direction. Tout accident donne lieu à un REX
    2. Les managers sont sensibilisés et responsabilisés, le personnel informé et formé (22 800 heures de formation)
      - A la direction Commerce, la sécurité a progressé entre 2012 et 2013, avec un taux de gravité en net recul : 937 jours d’arrêt de travail en octobre 2013 au lieu de 1 404 en octobre 2012
    3. Pour la santé, la direction Commerce s’est fixée comme priorité de réduire l’absentéisme maladie de courte durée : comprendre et prévenir la survenue des malaises, améliorer la qualité de vie au travail comme modalité de prévention primaire
ERDF (filiale de distribution)
  1. ERDF a pris en compte 5 risques prioritaires en 2013 : risque électrique, amiante, chute de hauteur, violence & agression, risque électrique pour les habitants. Par ailleurs, les situations dangereuses (SD) sont suivies dans chaque unité et analysées mensuellement. En 2013, les salariés d’ERDF ont identifié et traité plus de 30 000 SD.
    1. L’entreprise renforce les compétences des agents techniques dans une large approche : ergonomie, prévention du risque amiante, risques psycho-sociaux, violence – agression, etc.
    2. Tous les comités de directeurs et les comités techniques débutent par un point Santé et sécurité au travail. En outre, des envois ponctuels de messages de sécurité sont réalisés par SMS ou mail sur des thématiques particulières.
    3. Les investissements pour rajeunir les parcs d’engins élévateurs et de véhicules utilitaires ont un impact positif sur les conditions de travail et sur la sécurité
      - ERDF a déploré l’accident mortel d’un technicien intervenant en dépannage lors des intempéries de novembre
EDF Énergies Nouvelles (EDF EN)
  1. EDF EN a participé à la semaine Santé Sécurité du groupe EDF.
  2. Les salariés d’EDF EN Services travaillant dans la construction, l’exploitation ou la maintenance bénéficient de 2 semaines supplémentaires de formation technique à la sécurité (secourisme au travail, habilitation électrique et travail en hauteur).
  3. Tous les projets d’investissement intègrent des critères de sécurité, notamment sous la forme d’analyse de risques avec prises des mesures de prévention afférentes.
    1. En 2013, un manager sécurité a été recruté en prévision des projets offshore
      - Le taux de fréquence des accidents avec arrêt passe de 15,2 en 2012 à 10,8 en septembre 2013
Au Royaume-Uni

Le Cadre d’action santé et sécurité 2011-2014 fixe sur trois ans 11 domaines d’actions contributives au plan Zero Harm. Ces actions s'appuient sur les Délégués Sécurité. Elles visent notamment à renforcer le partage d’informations et la coopération avec les prestataires.

  1. En 2013, l'entreprise et les syndicats se sont mis d'accord pour superviser ensemble la mise en œuvre de la Charte des Représentants de Sécurité de l'Entreprise, en créant et suivant une série d’indicateurs. Des travaux conjoints d'élaboration du Plan Stratégique de Santé et Bien-être au Travail ont été réalisés, en parallèle des projets de soutien associés (création d'une norme de gestion du stress dans l'entreprise, formation de résistance au stress et campagne de vaccination contre la grippe pour tous les salariés).
    1. Les domaines de risques de santé-sécurité prioritaires en 2013 comprenaient: le Stress/ & mauvaise santé mentale, la Santé & Bien-être, les incidents lors des pointes estivales. Des plans d’actions ont été élaborés et mis en œuvre pour y parer
      - Les résultats s’améliorent. Le taux d’incident par million d’heures travaillées passe de 1,39 à 0,86. Le nombre d’incidents lors des pointes d’été est passé de 19 à 7. Le taux de jours d'arrêt pour incapacité s'est amélioré de 28 %, passant de 0,618 à 0,444 (y compris sous-traitants). Certaines unités sont particulièrement performantes : la centrale nucléaire de de Hunterston B note zéro incident avec arrêt pour les salariés et les sous-traitants depuis 5 ans
  2. Fin 2013, un accord social a été conclu sur la santé et la sécurité des travailleurs qui construiront l’unité nucléaire d’Hinkley Point. Il prévoit un travail conjoint entre la direction, les syndicats et les prestataires pour créer un climat favorable à la sécurité, la qualité et la productivité.
En Italie. Edison et Fenice

Chez Edison tous les sites d’exploitation sont certifiés selon la norme OHSAS 18001. Le dialogue entre salariés et direction sur les questions de santé et sécurité est permanent.

  1. En 2013, il a abouti à un accord spécifique sur la formation en santé - sécurité

La grande priorité pour 2013 et l’année suivante est de bâtir une culture de la sécurité parmi les salariés et sous-traitants d’Edison, fondée sur des Systèmes de Management de la Sécurité, un objectif de taux de fréquence d’accident pour le personnel et les sous-traitants inférieur à 2,9, des analyses systématiques des accidents conduites avec les sous-traitants, un effort accru de communication, avec des messages de sécurité, et de formation.

  1. En 2013, Edison a compté 7 incidents dans son personnel (11 en 2012) et 10 incidents chez ses sous-traitants (9 en 2012). Un accident mortel est survenu chez un prestataire

Fenice a amélioré son taux de fréquence d’accidents de 4,6 fin 2012 à 1,8 en octobre 2013.

En Belgique. EDF Luminus

EDF Luminus déploie un système de management HSE qui couvre tous les sites et tout le personnel. EDF Luminus est certifié ISO 14001 et OHSAS 18001. L’entreprise mène des campagnes de formation et de sensibilisation.

  1. En 2013, EDF Luminus a connu 4 accidents de travail avec arrêt en 2013 (2 en 2012) Le taux de fréquence s’établit donc à 3,2 pour l’année. L’entreprise a réagi par une communication sur les causes de ces accidents (glissades)
En Pologne. EDF Polska

Mobilisation des réseaux Hygiène-Sécurité, des collaborateurs et des sous-traitants, implication forte de la direction, démarche structurée pour identifier les priorités, recueillir les informations, suivre les indicateurs et établir des audits : les sociétés du groupe EDF visent le Zéro accident. Un objectif d’autant plus ambitieux que d’importants travaux sont lancés pour équiper les centrales de systèmes de dépollution pour réduire les émissions de SOx et NOx.

  1. Les sociétés déploient le programme Groupe Message Sécurité : un thème par mois et un message particulier par jour diffusé par affiches et sur intranet faisant l’objet de réunions d’échanges de bonnes pratiques
  2. En 2013, le plan d'actions était principalement basé sur : la promotion accrue de la sécurité (portail sécurité, posters, articles sur la sécurité, etc.), l’intensification des enquêtes et du reporting, la formation des opérateurs et des superviseurs
En Hongrie Démász et BERT

Chez Démász, tous les sites (et filiales) sont certifiés OHSAS 18001. La santé-sécurité fait l'objet de discussions régulières avec les représentants au sein du Comité Paritaire de Santé-Sécurité. L’entreprise dispose d’un Plan Santé, dans le cadre duquel elle organise régulièrement des consultations avec les salariés.

BERT applique le système OHSAS (ISO 28001) depuis 2011 et n’a connu aucun accident dans les secteurs exploitation et entretien depuis fin 2006 La société procède chaque année à des audits et à des contrôles relatifs à la santé et à la sécurité au travail et déploie un plan d’action sanitaire sur la base des bilans médicaux. De nombreux services médicaux gratuits (tests de vision, examen médical, vaccination contre la grippe) sont en outre proposés aux salariés.

  1. Des instructions particulières ont été élaborées pour la démolition de trois usines contenant de l'amiante