Activité

Le commerce de l’électricité

La décarbonation de l’économie

Marché encore dominé par les tarifs réglementés en France ou complètement dérégulé depuis deux décennies au Royaume-Uni : les conditions de vente de l’électricité varient fortement selon les pays.

Toutefois toutes les sociétés du groupe EDF qui commercialisent l’énergie mènent une politique commerciale conforme à ses Engagements de responsabilité d’entreprise formulés en 2013.

L’engagement du Groupe pour décarboner l’économie, tangible dans son mix de production, se traduit aussi dans son action commerciale, pour aider ses clients à diminuer leur empreinte carbone.

Tout en se conformant aux règles de leurs marchés respectifs, les sociétés du Groupe s’engagent à contribuer à l’amélioration de l‘efficacité énergétique des logements de leurs clients particuliers et à publier annuellement le nombre des logements ainsi accompagnés. Elles soutiennent les efforts d’efficacité énergétique de leurs autres clients, entreprises et collectivités.

Au contact de la société et de tous les consommateurs, les équipes commerciales mènent des actions concrètes contre la précarité énergétique, le plus souvent en lien étroit avec les pouvoirs publics et des associations caritatives.

Les prix et tarifs des sociétés du Groupe varient selon les pays. Mais partout la volonté du Groupe est de fidéliser ses clients et de les satisfaire sur le long terme, en pratiquant des prix les plus attractifs dans la durée.

Consommation bas carbone et efficacité énergétique

Plus un système électrique fonctionne à partir de centrales thermiques à charbon, à gaz ou à pétrole, plus les actions d’efficacité énergétique contribuent aussi à baisser les émissions de carbone.

En revanche, avec un système électrique peu carboné, comme en France, cet automatisme ne joue plus. Économiser l’électricité pendant la nuit, quand ne fonctionnent que les centrales bas carbone (éolien, hydraulique, nucléaire) diminue la facture mais pas les émissions de carbone.

La réglementation thermique 2002, qui calcule l’efficacité énergétique de l’électricité sur la base de l’efficacité des centrales thermiques, sans distinction, exclut ainsi l’électricité de la plupart des logements collectifs neufs, au profit du gaz, énergie importée et carbonée, aboutissant ainsi à une moindre consommation faciale d’énergie primaire et à une hausse réelle des émissions de gaz à effet de serre dans l’habitat.

Le Groupe EDF milite donc pour l’introduction du critère CO2 dans la prochaine réglementation thermique.

Il se mobilise pour diminuer l’empreinte carbone de ses clients, par des actions spécifiques, liées ou non à ses solutions d’efficacité énergétique.

Engagement d’EDF pour réduire les émissions de CO2 de ses clients sur la période 2009 - 2013

Dans sa politique de développement durable, EDF s’engage à accompagner ses clients, tous segments de marchés confondus, en vue d’une réduction cumulée de leurs émissions de CO2 de 2 millions de tonnes sur la période 2009–2013.

  1. Du 1er juillet 2009 au 30 juin 2013, plus de 2 millions de tonnes de CO2 évitées. Objectif atteint
Des offres d’énergie verte

En France, EDF propose, via la gamme Équilibre, une électricité certifiée d'origine renouvelable très faible en CO2.

Ses clients peuvent ainsi valoriser leur implication dans le développement des énergies renouvelables. Ils peuvent même, en souscrivant à la gamme Équilibre +, contribuer au développement de technologies nouvelles non polluantes de production d’électricité, EDF reversant une quote-part du prix payé à l'IRDEP (Institut de Recherche et Développement sur l’Énergie Photovoltaïque) et, depuis

  1. En 2013, EDF a vendu 2 335 GWh d'électricité verte à ses clients, valeur comparable à l'année précédente (2 345 GWh)
  2. Électricité de Strasbourg : plus de 58 GWh d'énergie verte vendus en 2013

En Belgique, EDF Luminus Business propose aux grandes entreprises, administrations publiques, hôpitaux et institutions d’éducation de souscrire un contrat d’approvisionnement à 100 % d’énergie verte garantie avec traçabilité des sources, mais l’évolution du contexte régulatoire freine le succès de cette offre.

En Italie, Edison Energia propose une offre Verte, garantissant une électricité produite sans émission de CO2.

Des offres d’éco-efficacité énergétique
  1. EDF élabore des tarifs pour inciter à moins consommer aux heures de pointes, lorsque sont appelés des moyens de production à base d’énergies fossiles.
    1. En Bretagne et à Lyon, EDF expérimente l'offre tarifaire Modération Conso 18H-20H incitant le client à limiter sa consommation entre 18h et 20h, quelques jours en hiver. Une solution plus souple que les tarifs à effacement Tempo et EJP (qui durent une journée) et permettant des économies tous les jours de l’année (avec un abonnement et un kWh moins chers) en contrepartie d’un effort de réduction durant les périodes de pointe
    2. En savoir plus sur le programme Une Bretagne d’avance
  2. Aux entreprises et collectivités publiques, EDF propose des offres d’effacement spécifiques
    1. Le service en ligne Télé Suivi Courbe de Charge permet de suivre ses appels de puissance et de les modérer aux heures où l'électricité est la plus chère et la plus émettrice de CO2
    2. En 2013, EDF a généralisé l’offre Engagement d’effacement expérimentée en 2012
    3. Début 2013, l’expérimentation de l'offre Contrat Électricité Pointe Mobile a été lancée. Objectif : inciter le client à réduire fortement sa consommation sur demande d’EDF à des jours de pointe non définis à l’avance
  3. La filiale d’EDF Optimal Solutions élabore des solutions bas carbone pour les entreprises et collectivités.
    1. En 2012, EDF Optimal Solutions a participé à la réalisation de l’éco-quartier de Roquebrune-Cap-Martin à Lattes (20 000 m2, 280 logements, des bureaux, une crèche) avec un réseau de chaleur et de froid utilisant en grande partie des énergies renouvelables et des pompes à chaleur centralisées pour les bâtiments. Pour lutter contre les pics de consommation, des dispositifs de délestage thermiques évitent de solliciter l’électricité en heure de pointe. Au final, les logements consommeront 70 % d’énergie renouvelable et leurs charges diminueront de 15 à 20 %
  4. L’intégration de Dalkia dans le groupe EDF, prévue par accord avec Veolia Environnement (accord soumis à l’approbation de la Commission européenne) va permettre de passer à une échelle supérieure dans les services énergétiques et les solutions bas carbone pour les entreprises et les collectivités.
  5. EDF aide les collectivités à réduire et compenser leurs émissions de carbone.
    1. L’entreprise propose des conseils pour identifier les potentiels d’énergies renouvelables d’un territoire et définir les stratégies énergétiques locales. Celles-ci peuvent intégrer la production locale d’énergie (photovoltaïque, biogaz, biomasse, géothermie, etc.), des rénovations de bâtiments, des solutions de mobilité douce et de mobilité électrique (infrastructures de recharges, autopartage, etc.) ainsi que des services de management énergétique
    2. Avec la démarche Événements Bas Carbone EDF évalue, réduit puis compense les émissions de CO2 liées aux consommations d’énergie d’un bâtiment ou d’un événement
    3. La facture regroupée réduit aussi les émissions de CO2 : une seule facture pour les différents sites d’une collectivité, c’est moins de papier, moins de transport
  6. EDF participe très activement au développement de la mobilité électrique qui, outre qu’elle réduit la pollution locale, remplace des carburants d’origine fossile par une énergie à près de 90 % sans émission de CO2 en France.
    > En savoir plus sur le développement de la mobilité électrique dans les collectivités
  7. D’autres solutions bas carbone figurent dans les solutions d’efficacité énergétique.
    > En savoir plus sur les solutions d'efficacité énergétique d'EDF en France