Impacts

L'eau

L’eau des centrales thermiques

EDF poursuit des démarches pour limiter les prélèvements et la consommation d'eau de refroidissement des ses centrales thermiques.

Centrales thermiques : trois systèmes de refroidissement
  1. Circuit ouvert (Open-loop water cooling) : l’eau est prélevée directement en rivière, lac ou mer, puis restituée au milieu après refroidissement des installations.
    1. Avec le système open loop, le volume moyen d’eau consommée est presque nul et le volume d’eau prélevé et restitué est d’environ 160 litres/kWh
  2. Circuit fermé (Closed- loop water cooling) : l’eau circule en circuit fermé et une petite partie s’évapore dans une tour de refroidissement
    1. En closed loop, Le volume d’eau moyen consommé (par évaporation) est d’environ 2 litres /kWh et le volume prélevé et restitué d’environ 6 litres/kWh
  3. Aéro-réfrigération (Dry-cooling) : refroidissement par aéroréfrigérant
    1. 43 % des centrales thermiques d'EDF sont en circuit ouvert, 56 % en circuit fermé et 1 % par refroidissement via aéro-réfrigérant
    2. Les centrales nucléaires d'EDF sont en circuit fermé ou circuit fermé
Un éventail de solutions pour épargner l’eau douce
  1. A la centrale EPR de Flamanville, la désalinisation d’eau de mer évitera de puiser dans les nappes d’eau douce.
  2. Dans les SEI, les nouvelles centrales thermiques sont conçues pour minimiser leurs prélèvements d’eau naturelle pour les besoins industriels. La désalinisation d'eau de mer doit réduire de 700 000 m3 les prélèvements annuels des nouvelles centrales des Antilles et de La Réunion dans la nappe phréatique.
  3. En Italie, les centrales de Milazzo et Simeri Crichi utilisent de l’eau de mer pour le refroidissement ou la production de vapeur : 82 897,5 km3 à Milazzo, 16.907 km3 à Simeri Crichi.
  4. Aux Pays-Bas, la révision des circuits de gaz de la centrale SLOE Centrale a réduit de 50% la consommation.
  5. Au Vietnam, MECO utilise une nouvelle solution d'amoniac qui réduit sa consommation d'eau (- 10 000 m3/mois) et de produits chimiques.
  6. En Pologne, EDF Polska a réduit de m3 sa consommation en éliminant les fuites, y compris celles des réseaux de chaleur, en optimisant les équipements (condenseur, échantillonnage des eaux, dégazeur de réservoir d’eau, etc.) et en modernisant la station de traitement des eaux d'EC Zielona Góra.
  1. 49 000 m³ d'eau économisés en 2013 par EDF Torun en réduisant, par une prévention renforcée, les pertes d'eau de process du réseau de chaleur urbain
  2. Pour son parc immobilier en France, EDF vise une baisse de 5 % des consommations d'ici 2015 et soumet depuis 2013 les 200 bâtiments les plus consommateurs du parc immobilier à un suivi
Le recyclage de l’eau
  1. En Hongrie, BE ZRt récupère et recycle après vérification les eaux de refroidissement des centrales. La centrale d'Ujpest affiche un taux de recyclage de 34 %, celle de Kispest de 10 %.
  2. En Pologne, la centrale de Kraków recycle dans son circuit de refroidissement les eaux de process et eaux pluviales épurées : 680 000 m3 en 2013.
  3. En Italie, Edison réutilise les eaux usées de la centrale de Marghera Levante dans d’autres process industriels et aussi celles d’autres industriels (soit 1 % de la consommation de ses centrales thermiques).
  4. Au Brésil, EDF Norte Fluminense, pour réduire ses prélèvements d’eau sur la rivière Macaé, réutilise ses eaux de process et pluviales. Afin de sécuriser son alimentation en eau, l’entreprise développe un projet de petit barrage sur la rivière.
Eau de refroidissement prélevée et restituée par le groupe EDF (en milliards de m3) 2011 - 2013
2013 2012 2011
Eau de refroidissement prélevée 53,9 54,8 55,2
dont part eau douce (y compris eaux saumâtres) 26,7 28,0 26,8
Eau de refroidissement restituée 53,4 54,2 54,6
dont part eau douce (y compris eaux saumâtres) 26,4 27,5 26,3

 

99 % des volumes d’eau prélevés sont restitués au milieu naturel, dans les conditions de qualité et de température conformes à la réglementation locale. Près de 66% de l’eau prélevée à des fins de refroidissement des moyens de production thermique est issue du milieu marin ou estuarien, c'est-à-dire sans contrainte de disponibilité de ressource.

Consommation spécifique d’eau évaporée par kWh produit par les centrales thermiques fossiles et nucléaires du groupe EDF (en litre/kWh) 2011 - 2013
2013 2012 2011
Eau consommée / production thermique 0,939 0,933 1,002

 

La hausse de la production électrique à partir de cycles combinés gaz (CCG), moins consommateurs d’eau, contribue à cette diminution.

En savoir plus : la répartition géographique des volumes d'eau prélevés du Groupe