Activité

Énergies renouvelables

Éolien

EDF Énergies Nouvelles

Filiale d’EDF à 100 %, EDF Énergies Nouvelles est la plateforme des ambitions du Groupe pour les énergies renouvelables, avec l’appui de l’ingénierie et de la R&D d'EDF. EDF Énergies Nouvelles construit, exploite et assure la maintenance d'installations pour son compte propre et celui de tiers en Europe, en Amérique du Nord, en Israël, en Afrique du Sud et au Maroc.

Les critères d’investissement d'EDF Énergies Nouvelles :

  1. ressource naturelle à potentiel, ou approvisionnement local, pérenne et suffisant
  2. proximité du réseau électrique
  3. technologies performantes, matures ou en passe de l'être
  4. approvisionnement en équipements à des prix fixés par contrats-cadres
  5. pays stables politiquement et disposant de politiques de soutien aux EnR
  6. projets rentables.

Une technologie mature : l'éolien terrestre, socle de l'activité d'EDF Énergies Nouvelles

Filière industrielle la plus mature et la plus proche de la compétitivité avec un coût de production voisin de 80 €/MWh en France et de 110 £/MWh au Royaume-Uni, l'éolien terrestre constitue 87 % du parc d'EDF Énergies Nouvelles.

  1. Un parc éolien terrestre de 5 735 MW en service fin 2013 dans 11 pays
  2. 1 767 MW de projets en construction au Canada, aux États-Unis, au Mexique, en France en Italie, en Allemagne, en Pologne, en Belgique, au Royaume-Uni, en Turquie, en Grèce, au Maroc, en Afrique du Sud

En 2013, EDF Énergies Nouvelles a notamment mis en service :

  1. au Mexique, le parc de Bii Stinu (164 MW) codétenu à 50 % avec le groupe Mitsui&Co ainsi que les parcs EDI (142 MW) et EDP (100 MW)
  2. au Canada, avec le groupe Enbridge (50/50), la seconde phase du parc de Lac-Alfred (150 MW) qui double la capacité de cette ferme éolienne
  3. en Turquie, deux nouveaux parcs et les dernières phases de trois autres (81 MW au total)
  4. au Royaume-Uni, le parc de Fallago Rig (144 MW)
  5. en France, les parcs de Portes de Champagne en Champagne Ardenne, de Fraisse-sur-Argoût dans l’Hérault et de Pouzols dans l’Aude (28,8 MW au total).

EDF Énergies Nouvelles a renforcé ses positions dans l’éolien en France avec l’acquisition d’une trentaine de parcs d’Iberdrola (305 MW) et six de Séchilienne Sidec (57 MW) en 2013.

EDF Énergies Nouvelles fournit aussi des services d’exploitation et de maintenance.

  1. Exploitation de plus de 9 000 MW dans le monde
  2. EDF Renewable Services, n°1 de l'exploitation maintenance aux États-Unis

Éolien offshore : naissance d'un leader français

Chef de file du consortium retenu en 2012 par les pouvoirs publics pour 1,5 GW d'éolien offshore, EDF Énergies Nouvelles participe à l'émergence d'une filière industrielle française. Premier enjeu de cette technologie : réduire son coût qui excède 200 €/MWh.

Le projet prévoit l'installation de 238 éoliennes Haliade150 d'Alstom au large de Saint-Nazaire, Courseulles-sur-Mer et Fécamp. Ces projets s’accompagnent d’un plan industriel ambitieux représentant la création de plus de 7 000 emplois directs et indirects.

Ses partenaires

  1. Le danois Dong Energy, énergéticien d'Europe du Nord
  2. Alstom qui développe une turbine (6 MW) dotée de pales de 150 m d’envergure (pour des éoliennes hautes de 200 m)
  3. Les développeurs historiques locaux Nass&Wind Offshore et WPD Offshore qui apportent une expérience précieuse.
    1. Objectif du Grenelle de l’Environnement : un parc éolien offshore de 6 GW en 2020, soit 1 200 éoliennes qui produiront 3,5 % de la consommation nationale d’électricité
    2. 2013 : candidature d’EDF Énergies Nouvelles au 2e appel d'offres sur les sites du Tréport et des îles d'Yeu et de Noirmoutier (total de 1 GW)

EDF Énergies Nouvelles apporte l’expérience et la compétence acquises dans deux projets off-shore

  1. La mise en service en 2013 par EDF Energy Renewables au Royaume-Uni du parc éolien offshore de Teesside (62 MW).
  2. Le parc éolien offshore C-Power (325 MW, 54 turbines), à 30 km au large de Zeebrugge en Belgique, réalisé dans le cadre du consortium C-Power (EDF Énergies Nouvelles 9,1%).
    1. Achèvement du parc C-Power en 2013

La R&D d’EDF a apporté son expertise à EDF Énergies Nouvelles pour analyser le projet des turbines offshore d’Alstom. De même, elle développe des systèmes pour améliorer la disponibilité et donc la productivité des parcs éoliens, par exemple en détectant les signes précoces d’usure des turbines pour réaliser leur maintenance par temps calme, ce qui garantit leur plein rendement quand le vent souffle. Une compétence essentielle pour l’éolien offshore dont la maintenance de turbines culminant à 180 ou 200 mètres en mer devra s’effectuer le plus possible de manière préventive.

En savoir plus : le site internet d’EDF Énergies Nouvelles

Au Royaume-Uni

EDF Energy Renewables (50 % EDF Énergies Nouvelles, 50 % EDF Energy) exploite 528 MW de parcs éoliens.

Les parcs éoliens terrestres sont principalement situés dans le nord de l’Angleterre et en Écosse. 162 MW ont été mis en service en 2013.

  1. Entrée en service des parcs de Fallago Rig (144 MW) en Écosse et de Glasmoor II (12 MW) et Boundary Lane (6 MW) en Angleterre
  2. En construction : parcs de Burnhead Moss et Roade (33 MW) et extension (4,1 MW) du parc de Burnfoot Hill

EDF Energy Renewables a achevé en 2013 la construction du parc éolien offshore de Teesside (27 éoliennes, 62 MW) au nord-est de l’Angleterre.

  1. Mise en production des 27 éoliennes de Teesside

En 2012 EDF Energy et Eneco Wind UK Ltd ont créé à parité une société commune pour développer la phase 3 du projet éolien offshore de Navitus Bay (900 à 1 200 MW).

  1. Permis de construire prévu pour 2015 et première phase de construction pour 2017

EDF Energy Renewables détient aussi 50 % du projet approuvé de Isle of Lewis (130 MW) qui pourrait être livré en 2018 une fois résolus les problèmes de connexion au réseau.

De nouveaux projets sont en développement :
- 320 MW de projets en attente d’un permis de construire
- 150 MW de projets en procédure d’appel après rejet initial de leur demande de permis
- 882 MW de projets en préparation de dossier (582 MW en étude initiale et 300 MW au stade de l'étude d’impacts environnementaux).

En Italie

Edison détient et exploite une capacité éolienne de 471 MW (+2,5 % par rapport à 2011) et a engagé, en Italie, la construction de 51 MW associée à un programme de repowering d'éoliennes existantes (197 MW) sur des sites reliés au réseau. Le nombre d'éoliennes sera réduit, l’impact visuel aussi.

  1. 12 MW mis en service en 2013
En Belgique

EDF Luminus est un des principaux producteurs d’énergie renouvelable. Il détient et exploite un parc éolien de 124 MW.

  1. Mise en service en 2013 de deux éoliennes (6,8 MW) sur les sites des sociétés Evonik à Anvers et Marlux/Stradus Infra à Gand