Politique DD

Politique développement durable

Développement durable et pilotage des risques

Le pilotage des risques du groupe EDF

Le groupe EDF, via la Direction Contrôle des Risques Groupe, met en œuvre un processus global de gestion et de contrôle de ses risques, pour les identifier et les hiérarchiser, en vue d’en assurer une maîtrise robuste. Une cartographie de l’ensemble des risques pour le Groupe est établie et régulièrement mise à jour.

La Direction Contrôle des Risques Groupe intègre dans son périmètre les risques environnementaux d’EDF qu’elle présente deux fois par an aux Commissaires aux comptes.

L’actualisation de la cartographie en 2013 a mis en exergue :

  1. un durcissement progressif de la réglementation qui induit des risques potentiels de non conformités
  2. une réduction des risques liés à l’utilisation des produits chimiques, du fait de l’élimination de certaines substances (PCB et remplacement de produits chimiques).

Comme en 2012, les éléments les plus significatifs en termes d’enjeux économiques et financiers relatifs aux risques environnementaux portent sur les sujets suivants :

  1. Déploiement des actions d’efficacité énergétique et obtention des certificats associés
  2. Impacts des activités d’EDF sur l’air, l’eau, les sols et la production de déchets
  3. Préservation de la biodiversité et des services rendus par les écosystèmes
  4. Gestion de la ressource en eau
  5. Émissions de gaz à effet de serre.

Ces risques sont totalement intégrés au système de management environnemental et au dispositif de contrôle interne du Groupe. Ils font l'objet de plans d'actions découlant des orientations de la politique Développement Durable du Groupe.

Pour maîtriser ses risques d’accidents industriels pouvant porter atteinte au milieu naturel et/ou à la santé publique, EDF met en œuvre :

  1. une politique active d’investissements
  2. un programme de formation du personnel et de sensibilisation de toutes les parties impliquées.
  3. des inspections et des audits sur les sites de production nucléaire et hydraulique
  4. des exercices de crise. En France en 2013, en complément des exercices périodiques effectués localement sur chaque site nucléaire, 13 exercices nationaux dont 5 avec les pouvoirs publics français, ont été réalisés sur les 19 centrales du parc nucléaire. Au niveau international, les sociétés testent régulièrement leurs procédures par des exercices de crises ; en 2013, EDF Energy au Royaume-Uni, a réalisée un exercice sur le chantier de construction de la nouvelle centrale nucléaire de Hinkley Point C.
  5. un système de management environnemental Groupe maintenu et amélioré en permanence dans les entités et sur les sites avec des audits externes de certification ISO 14 001.
L’évaluation des risques au regard du développement durable

La Direction du développement durable participe à ce travail. Elle a notamment pour mission d’évaluer les risques environnementaux et sociétaux des projets d’investissements présentés au Comité des engagements du Comité exécutif Groupe, en complément de leurs évaluations économiques, financières et juridiques.

Pour prendre mieux en compte toutes les dimensions du développement durable la grille de criblage d’appréciations des risques par la Direction du développement durable a été élargie. Elle intègre de nouvelles questions :

  1. respect des réglementations
  2. prise en compte des parties prenantes dans les phases de développement et de pilotage des projets
  3. participation au développement territorial
  4. respect de l’éthique.

L’ensemble des risques liés aux activités du Groupe est présenté et décrit dans le Document de référence 2013 du Groupe, section 4

Télécharger la Document de référence 2013 : Voir section 4 (5.53 Mo)